FANDOM


Démonstration du réseau social Google10:19

Démonstration du réseau social Google

Googleplus

Source vidéo[1]

Googlepluslogo

https://developers.google.com/+/branding-guidelines

Source logo:[2].

Introduction Modifier

DescriptionModifier

Activeusers

Usagers actifs des principaux réseaux sociaux en 2013.

Google+ (prononcé et parfois écrit Google Plus, souvent abrégé G+) est le réseau social intégrant les différents services en ligne de Google[3]. Selon Bradley Horowitz, vice-président chez Google, «L'objectif de Google+ est d’améliorer tous les services de Google, y compris les publicités"[4]. Il a été lancé le 28 juin 2011, et rendue accessible au grand public le 20 septembre 2011. Depuis octobre 2013, Google+ compte plus de 540 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur l'ensemble des services de Google et 300 millions sur le flux de Google+[5]. Il se placerait donc à la seconde place, derrière Facebook, mais devant Twitter et les autres médias sociaux habituels[6]. Mais depuis Google+ n’est pas un simple réseau social comme les autres. C’est maintenant un passage obligé pour améliorer son référencement web sur Google[7]. Google+ est également un outil important qui permet à l'entreprise d'identifier et d’authentifier les utilisateurs à travers tous ses services, y compris la recherche, Gmail et YouTube[8].

HistoireModifier

Croissance Googleplus

[9]

LancementModifier

Le service Google+ lancé à la fin juin 2011 par le géant américain des moteurs de recherche, a connu un démarrage des plus fulgurant jamais rencontré par un réseau social. Selon M. Lipsman, qui présentait une étude lors d'une téléconférence organisée par un analyste de Wedbush Securities, «au 24 juillet Google+ était tout près de 25 millions d'utilisateurs, dont 6,5 millions aux États-Unis». À titre de comparaison, il a fallu plus de 22 mois à MySpace pour toucher un public équivalent, 33 mois à Twitter et 37 mois à Facebook. Par contre, ce départ spectaculaire semble s’être essoufflé rapidement puisque le roi incontesté du secteur a connu une croissance plutôt lente par la suite[10]. La première idée était de ne pas refaire ce qui avait déjà été fait, mais d’apporter quelque chose de neuf. L’envie d’intégrer un volet social aux services Google était bien sûr présente, mais avec en ligne de mire la volonté de créer une colonne vertébrale à la galaxie de services déjà offerts, bref, d’améliorer l’expérience sans casser l’équilibre. Google Plus s’est construit avec cette double volonté : une partie sociale (le réseau G+ à proprement parler) mais aussi une nouvelle expérience des outils Google dans leur ensemble, avec une incrémentation verticale et intelligente[11].

Aujourd'huiModifier

Aujourd’hui, Google Plus a commencé à s’installer un peu plus durablement. Les derniers chiffres font état d’une croissance de plus en plus impressionnante[12] Google a plus de 300 millions d'utilisateurs actifs, c’est la deuxième plus grande plate-forme sociale après Facebook[13]. Google+ aujourd’hui n'est pas un simple réseau social, c'est un outil de collecte de renseignements et une manière d’enrichir toute l’expérience des différents services de Google, de Google Search à Gmail, en passant par Chrome, Youtube, Maps ou encore Google Play[14].

L'avenirModifier

Le plus gros problème pour Google en ce moment, c'est qu'il n'est tout simplement pas utilisé comme il pourrait l’être,mais la volonté de Google d’en faire la couche sociale réunissant tous ses autres services devrait consolider son positionnement dans les prochaines années. Réseau social hybride et pas forcément simple à comprendre pleinement et à prendre en main, les nombreuses possibilités qu’il offre devraient amener le grand public à s’y intéresser de près dans le futur. Le prochain passage important sera probablement la réelle arrivée des marques sur la plateforme, qui sont pour le moment au mieux timides voire absentes. L’absence d’offres publicitaires l’expliquant en partie[15]. Google+ est essentiel pour la santé des entreprises en ligne et pourrait avoir un effet dans le monde de ceux qui choisissent de l'ignorer[16]. De plus, avec le style plus agressif de la publicité et le manque de vie privé, Facebook pourrait se mettre en danger en poussant les utilisateurs à envisager Google+ comme une alternative. L’étude, réalisée par SearchMetrics, corrobore à cette hypothèse et annonce que les partages sur Google+ devraient dépasser ceux sur Facebook aux alentours de février 2016[17].

Fonctionnalités Modifier

Google+ concentre ses activités autour de 6 fonctionnalités [18]. On retrouve le profil, les cercles, les communautés, les photos, les hangouts et le mobile.

Profil Modifier

Personnification du profil avec photos, et qui servira dans les différentes applications Google.

Cercles Modifier

Le concept des cercles est la grande particularité de Google +. Ils permettent de créer son propre réseau afin de lui adresser des messages spécifiques[19]. Plutôt que de partager du contenu
Google About circles01:04

Google About circles

[20]

avec des milliers de personnes, ce service vise à personnaliser le partage avec de plus petits groupes[21]. Avec les cercles, il est possible de classer les gens selon des intérêts communs[22].

Contrairement aux listes Facebook et Twitter, les cercles de Google+ sont totalement privés. Chaque flux d'information reçu ou envoyé correspond à un cercle et est visible uniquement pour le cercle concerné. Ceci rendant les publications totalement maîtrisées et privatisées[23].

CommunautésModifier

Pour joindre des communautés qui ont des intérêts communs afin de partager avec les personnes concernées

PhotosModifier

Les utilisateurs de Google+ peuvent ajouter autant de photos qu’ils le souhaitent sans manquer d'espace de stockage. En effet, Google+ permet d'organiser les photos dans des albums photos dont la limite est de 1 000 photographies, mais ceux-ci peuvent faire autant d'albums qu’ils le souhaitent. Google+ redimensionne automatiquement une image téléchargée de sorte que le côté le plus long est 2048 pixels. Vous pouvez également identifier des gens sur des photos et afficher l'information de localisation si la photo est prise avec un téléphone intelligent ou autre appareil compatible avec GPS[24]

Bulles (Hangouts)Modifier

Bring your conversations to life with Hangouts01:23

Bring your conversations to life with Hangouts

[25]

Google Hangouts lancé en mai 2013 pour remplacer Google Talk[26], est le service de vidéo chat et de messagerie instantanée de google + qui permet aux utilisateurs de tenir des conversations avec jusqu'à 10 utilisateurs à la fois. Le service peut être utilisé en ligne sur les sites Web de Gmail ou Google+, ou grâce à des applications mobiles disponibles pour Android et iOS[27]. L’historique des conversations est sauvegardé en ligne, leur permettant d'être synchronisés entre les appareils. Google+ enregistre les Hangouts « en direct » et envoie par la suite par email l’enregistrement effectué. Il y a en fait deux types de Hangouts: Hangouts et Hangouts On Air. Hangouts sont généralement utilisés pour des conversations vidéo privés avec une autre personne ou un groupe de personnes. Elles ne sont pas enregistrées sur YouTube et seulement visible pour les personnes invitées. Hangouts On Air sont visibles publiquement et automatiquement enregistré sur YouTube[28]. Il est également possible de voir quand un contact est en train de taper sur son clavier et depuis combien de temps il prend part à la conversation. Les photos peuvent être partagées au cours de conversations, qui sont automatiquement téléchargées dans un album privé Google+. Les utilisateurs peuvent désormais utiliser des symboles emoji couleur dans leurs messages. Il y a plus d’interactivité en temps réel et d’éléments multimédia avec les photos et les emoji. L’utilisateur est disponible pour le chat seulement quand il entre dans un "lieu de rencontre". C'est un peu plus nuancé que la simple action d’activer ou de désactiver sa disponibilité ou d'utiliser Facebook pour filtrer les invitations chat à partir des «amis» indésirables. Avec Hangouts, il est également possible signaler sa disponibilité à tout ou une partie de leurs cercles[29].

Mobile:Modifier

Synchronisation de tous les éléments de Google+ afin d'y avoir accès sur soi et partout.

Intégration Modifier

Google+ repose sur un système holistique qui permet l'intégration de la plateforme et l'addition de plusieurs fonctionnalités.

Déclics (« sparks »)Modifier

Google+ Sparks est un moteur de suggestion qui trouve des articles intéressants sur le Web en fonction des intérêts des utilisateurs[30]. Sparks vise à apporter un contenu qui intéresse directement chaque utilisateur de Google+ et de faciliter la recherche et le partage de ce contenu[31].

Fil d’actualités (« Stream »)Modifier

Meet the new Google A stream with style and smarts00:57

Meet the new Google A stream with style and smarts

[32]

Le fil d’actualités de Google + l’endroit où les utilisateurs communiquent avec ceux qu’ils suivent, c’est-à-dire ceux qui sont dans leurs cercles. Par défaut il affiche tous les statuts de ces personnes, c’est l’équivalent du mur de Facebook[33]. Depuis mai 2013, Google a fait quelques améliorations du fil d’actualité de Google+. Il présente désormais des animations agréables et utiles, comme par exemple des menus « pop-up » informatifs et un format multimédia étendu avec des photos et des vidéos qui peuvent occuper toute la largeur du fil d’actualité[34].

Page Google+ Locale (« brand page »)Modifier

Brand

[35]

Les pages Google+ Locales se classent bien sur Google. Ces pages peuvent être commentées. Elles comprennent les horaires d’ouverture de votre entreprise ainsi que le plan et la géolocalisation de votre entreprise. Elles apparaissent dans les premières positions sur Google, elles obtiennent donc un bon référencement[36].

Caucus (Huddles)Modifier

Une autre façon de communiquer avec d'autres utilisateurs mobiles Google+ est Huddles. Avec ce service, vous envoyez des messages textes à un groupe spécifique de personnes. Huddles est un excellent outil pour les entreprises de collaborer et de travailler ensemble en équipe à tout moment[37].

Google ChromeModifier

Avec Google Chrome, Google permet aux développeurs de créer des extensions qui peuvent simplifier l’expérience de Google+. Il existe des extensions qui permettent de réduire les commentaires afin qu'ils ne se bouchent pas le fil d’actualité. Ceci est particulièrement utile si les utilisateurs populaires ont tendance à recevoir beaucoup d’informations sur leurs postes. D'autres extensions permettent de partager des informations sur Google+ avec d'autres médias sociaux comme Facebook et Twitter[38].

Messagerie (Chat)Modifier

Messagerie standard avec une fonction appelée "Messenger" qui permet de rassembler plusieurs personnes pour une discussion de groupe à partir d’un appareil intelligent[39].

Téléchargement instantané (Instant Uploads)Modifier

"Instant Uploads" est une application de téléchargement pour l'appareil photo d’un téléphone mobile. Il télécharge instantanément des photos ou des vidéos à un album privé afin de les partager avec des amis sélectionnés[40].

Enregistrement (Check-in)Modifier

Google+ permet de localiser l’utilisateur avec le "check-in" à partir d’un téléphone. Ceci est similaire à Facebook ou un autre application d’emplacement à l'aide de systèmes de positionnement globaux retrouvés sur les appareils mobiles entre autres[41].

Référencement "+1"Modifier

Google Plus est très utile pour le référencement naturel : chacune des actions et partages permettent de donner davantage de poids aux pages que l’utilisateur recommande. Les « +1 » notamment améliorent considérablement le positionnement[42]. Selon l’étude menée par l’agence Stickyeyes, Google + jouerait en effet un plus grand rôle dans le référencement naturel que les autres réseaux, et les « +1 » auraient un impact plus fort que les « Like »[43]. De plus, l’intégration à Google Search, et surtout le fait que Google contrôle ses différents services, font en sorte que la portée d’un message posté sur Google Plus est bien supérieure à celle du même message posté sur un autre réseau. Seul Twitter peut raisonnablement concurrencer Google Plus sur ce plan, Facebook est loin derrière[44].

L'utilisateur Modifier

Utilisateur

[45]

Selon une étude réalisée par Pardot, l’utilisateur type de Google + est un homme (67%) principalement basé aux États-Unis de 28 ans qui utilise beaucoup le réseau et demeure d’aspiration technique[46].

StatistiquesModifier

Using googleplus

[47]

  • 540 millions d'utilisateurs, mais près de la moitié ne visitent pas le réseau social. Mise à jour 15/02/14[48]
  • Depuis son lancement en Septembre 2011, Google + est devenu le deuxième réseau social le plus couramment utilisé. Mise à jour 07/03/14[49]
  • 359 millions d’utilisateurs actifs, soit 31% des inscrits. Mise à jour 13/02/14
  • La base active de Google+ a augmenté de plus de 60% en seulement un an. . Mise à jour 13/02/14
  • 56,2%, soit 201,6 millions d’utilisateurs actifs mobiles. Mise à jour 13/02/14
  • Les 25-34 ans constituent la tranche d’âge la plus présente (31% des membres). Mise à jour 13/02/14[50]
  • 1,5 milliards de photos téléchargées sur Google+ chaque semaine. Mise à jour 29/10/13[51]
  • 120 millions de visiteurs uniques par mois. Mise à jour 07/03/14[52]
  • 80 % des utilisateurs se connectent toutes les semaines, 60 % se connectent tous les jours. Mise à jour 10/10/13
  • 5 MM de boutons (+1) cliqués par jour. Mise à jour 10/10/13
  • 67 % des utilisateurs sont des hommes. Mise à jour 10/10/13[53]
  • Temps mensuel moyen passé sur Google+ : 6 minutes 47 secondes. mise à jour 10/05/13
  • La croissance de Google+ dans les références web 9.12 à 9.13 : 6.97 % Mise à jour 16/10/13
  • Pourcentage de la génération Z qui visitent Google+ par mois : 29 % Mise à jour 29/01/14
  • Pourcentage de la génération Y qui visitent Google+ par mois : 28 % Mise à jour 29/01/14
  • Pourcentage de la génération X qui visitent Google+ par mois : 23 % Mise à jour 29/01/14
  • Pourcentage de jeunes baby-boomers qui visitent Google+ par mois : 19 % Mise à jour 29/01/14
  • Pourcentage des baby-boomers plus âgés qui visitent Google+ par mois : 16 % Mise à jour 29/01/14
  • Pourcentage de la génération dorée qui visitent Google+ par mois : 15 % Mise à jour 29/01/14
  • Nombre d'utilisateurs de Google+ en Chine : 100 millions. Mise à jour 11.11.13
  • Pourcentage de partage mondial total sur Google+: 3 % Mise à jour 11/12/13
  • Pourcentage de partage nord-américain total sur Google+: 3 % Mise à jour 11/12/13
  • Pourcentage de partage européen total sur Google+: 4 % Mise à jour 11/12/13
  • Pourcentage de partage asiatique total sur Google+: 2 % Mise à jour 11/12/13
  • Pourcentage de partage mondial total de commerce électronique : 3 % Mise à jour 11/12/13
  • Pourcentage des 50 plus grandes entreprises en droit américain qui ont une page Google+ : 94 % Mise à jour 09/01/14[54]
  • Google+ connaît une croissance annuelle de 33%. Mise à jour 20/01/14
  • Les 45-54 ans ont augmenté leur utilisation de Google+ de 56% depuis 2012. Mise à jour 20/01/14[55].

Google+ vs FacebookModifier

En termes de médias sociaux, Facebook y est longtemps resté la plateforme de choix par les utilisateurs.
Plus-Vs-Like
Il existe plus de 50 plateformes de médias sociaux aux États-Unis, créant ainsi un vaste éventail d'outils et de leviers significatifs de communication et de marketing [56]. Par contre, depuis janvier 2013, Facebook et Google+ profitent de plus de 80% du marché. En fait, ces deux plateformes ne courtisent pas les mêmes parts de marché, étant donné que chacune offre des outils conçus pour des utilisations qui peuvent différer significativement, et dont l'efficacité varie selon le public visé. Toujours selon Brick, le média à utiliser pour atteindre des clients existants, est Facebook. Par contre, si une entreprise recherche une nouvelle clientèle, Google+ offre des outils plus appropriés, dû entre autres, à des algorithmes de recherche plus puissants. Facebook s'utilise de façon plus conviviale, mais peut rerprésenter un manque d'intégrité de la part d'organisations sérieuses.L'engagement de Google+ se situe au niveau des conversations, mais ne bénéficie pas de l'aspect "dans les deux sens" ou interactive,mais plutôt à sens unique comparativement à Facebook.
1011fbgplus

Principales différences et points communs entre les plateformes Facebook et Google+.


Greg Finn a brossé un tableau de la situation, deux ans après la mise en ligne de Google+[57]. La première observation est que Google+ a connu une croissance extraordinaire, et parsemée de critique. Selon cette étude, non seulement Google+ égalisera Facebook, mais pourrait même le dépasser d'ici 2016. Ces données, générées par SearchMetrics, ont permis de comparer la croissance de chacune des plateformes. La croissance de Google+ est également basée sur la diffusion des applications Google par le système d'exploitation Android.
Google -Facebook-600x561

Projection du nombre d'utilisateurs Facebook et Google+ selon les données recueillies par SearchMetrics


Selon un article publié par PC World[58]. , on observe 9 raisons pour lesquelles les utilisateurs devraient émigrer vers Google+. Il est à noter que depuis la parution de cet article, certaines fonctions inhérentes à Google+ ont été adoptées et appliquées à Facebook.

  1. Intégration avec les applications Google. L'intégration est la force au coeur de Google+ par rapport à Facebook et autres plateformes sociales.
  2. Gestion des amitiés améliorée: la gestion des amis par cercles se rapproche beaucoup plus de la façon dont les amitiés s'effectuent réellement.
  3. Application mobile améliorée: l'application est plus simple, épurée, et mieux intégrée à l'aide du système d'exploitation Android.
  4. Facilité accrue de partager des éléments: à l'aide de Google's spark, les recherches profitent d'un levier que l'on ne retrouve pas sur Facebook.
  5. Données plus confidentielles et retenue: Facebook a été reconnue, tout au long des années,  pour peu de respect de la vie privée. Google+ offre une protection supplémentaire, en pouvant délibérément indiquer quels éléments on désire partager en utilisant l'outil "data liberation".
  6. Identification des photos plus efficaces: à un certain moment, seul Google+ envoyait une notification à la personne qui était identifiée sur une photo avant l'acceptation de la mise en ligne. Depuis un certain temps, Facebook s'est ajustée, et a ajouté cette particularité à ses fonctions.
  7. Groupes de discussion: Google+, via l'application hangouts, permet à des groupes avec des intérêts communs, d'avoir des discussions en direct, et à avoir une conversation, de la même façon que les personnes pourraient le faire si elle se rencontraient réellement.
  8. Sécurité accrue avec le contenu partagé: Google+ a depuis le début permis de choisir avec quels cercles ou amis, les utilisateurs veulent partager des éléments. Facebook a également maintenant une fonction pour choisir de façon plus pointue avec qui les éléments sont partagés.
  9. Meilleure rétention des informations personnelles: Facebook, en tant que jeune compagnie, a dû s'ajuter au cours des années, aux bris de confidentialité. Google+ s'est doté d'une politique beaucoup plus rigoureuse dès le départ afin de gagner la confiance des utilisateurs.


Un article récent fait état des différentes directions qu'empruntent les deux plateformes Facebook et Google+.  Selon Mike Elgan, ces deux plateformes se différencient maintenant significativement[59]. Il souligne que Facebook et Google+ sont souvent comparés à d'autres médias sociaux tels que Twitter ou Instagram, alors que toutes ces plateformes ne sont pas comparables. Ils citent une étude du GlobalWebIndex[60], où l'on constate effectivement que Facebook possède encore la plus grande part de marché, mais surtout, que cette part se désagrège (-3%), alors que Google+, malgré une plus petite part de marché, continue de croître (+6%), et ce, avec environ la moitié de la quantité d'utilisateurs de Facebook. M. Elgan réitère que la stratégie des deux plateformes se différencie de façon significative: Facebook est un média social intégré qui "essaie de devenir différents produits" alors que Google+ est constitué de différents produits qui essaient de devenir un média social intégré. Selon son observation, Facebook souffre que ses utilisateurs délaissent la plateforme qui multiplie le "bruit" et la complexité du site et du surplus de partage.

Études de casModifier

National GeographicModifier

National Geographic's 125th Anniversary Hangout15:09

National Geographic's 125th Anniversary Hangout

Afin de célébrer le 125e anniversaire du National Geographic, la société a utilisé Google+ afin de se connecter avec son lectorat actuel ainsi que futur, afin d'y promouvoir une campagne de conscientisation et d'engagement[61]. Amy Maniatis, chef du département de marketing chez National Geographic, indique que cette plateforme, qui est émergenten et en croissance, constitue un outil unique pour mousser la participation. En utilisant la fonction "Hangouts" de Google+, le National Geographic a rassemblé plus de 150 000 nouveaux membres afin d'y tenir une discussion sur l'expérience et les explorations des 125 dernières années. Cette campagne est disponible via YouTube.

ÉducationModifier

Selon une étude par Oberer, B. et al., Google+ constitue un excellent outil pédagogique[62]. Selon eux, Google+ est indiqué pour améliorer la collaboration à travers les cercles, avec les autres étudiants ainsi que les professeurs. Ils ont mis sur pied un concept de cours basé sur cette approche et ont démontré les avantages et les améliorations de la pédagogie à l'aide de cette plateforme. Cette dernière comble plusieurs lacunes retrouvées sur d'autres plateformes telles qu'Instagram ou Twitter. De plus, les fonctionnalités de Google+ permettent de conserver des données de façon confidentielle, telle que données personnelles des professeurs et étudiants, fonction plus facilement gérable sur Google+.

CadburyModifier

Cadbury

Aperçu du profil Google+ de Cadbury[63]

Cadbury, propriété de Kraft Foods, a utilisé les fonctionnalités de Google+ afin de promouvoir ses produits en se connectant à plus de 1.2 million de personnes[64]. La compagnie, dont le siège social se situe en Angleterre, a profité des Jeux Olympiques tenus en 2012 pour démarrer sa campagne. Cadbury a analysé cette plateforme afin d'y dénicher ce qu'elle pouvait leur apporter de créatif. Ils ont créé une page Google+, afin de partager du contenu via les cercles et les bulles. La compagnie utilise Google+ pour le lancement de nouveaux produits, et en référant les publicités envers la page du profil. Cadbury a estimé une hausse significative de 17% du "taux par clic" en utilisant Google+ combiné à leur campagne Adwords. On a également observé une hausse de 150 000 individus qui suivent cette page de profil, avec un taux de 10 000 nouveaux adeptes par jour, grâce à la badge. Une augmentation de 7.5% dans le trafic de la page Web du site a été constatée.


Financial TimesModifier

Financial times

Aperçu du profil du Financial Times sur Google+[65]

Le Financial Times a décidé d'utiliser la plateforme Google+ pour mousser ses affaires. Il a atteint le un million d'adeptes en juin 2012. Un an plus tard, le profil affichait 2 millioins d'adeptes, ce qui s'est avéré une des croissances les plus importantes au niveau de la plateforme[66]. Le Financial Times indique que l'utilisation de Google+ était indiquée, considérant sa capacité de recherche très élevée, ainsi que ses fonctionnalités multiples. De plus, la plateforme est très visuelle, et permet d'avoir un contenu très riche en texte, vidéo, photos, etc. La compagnie utilise entre autre le référencement "+1" afin d'atteindre le plus d'adeptes, et de propager l'utilisation de la page Google+. Ils estiment que cette plateforme permet de mieux comprendre ce que les adeptes partagent, et pourquoi, en plus de l'assistance à l'innovation via le partage dans les bulles.

RéférencesModifier

  1. http://youtu.be/7xIsV1ICGKw
  2. https://developers.google.com/+/branding-guidelines
  3. http://thenextweb.com/socialmedia/2012/03/08/for-the-last-time-lets-all-say-it-together-google-is-not-a-social-network/
  4. http://www.usatoday.com/story/tech/2013/10/29/google-plus/3296017/
  5. http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-plus/chiffres-google-plus
  6. http://www.blogdumoderateur.com/google-plus-a-t-il-reellement-depasse-twitter/
  7. http://ceschod.akendewa.net/2013/google-plus-idees-et-conseils
  8. http://www.usatoday.com/story/tech/2013/10/29/google-plus/3296017/
  9. http://www.mediassociaux.fr/2011/07/25/lavenir-de-google-se-devoile/
  10. http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201108/02/01-4422955-google-le-lancement-le-plus-rapide-dun-reseau-social.php
  11. http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-strategie-google-plus/
  12. http://www.blogdumoderateur.com/google-a-deux-ans-bon-anniversaire/
  13. http://www.bfmtv.com/economie/google-plus-gagne-popularite-succes-reste-a-prouver-plus-usa-635212.html
  14. http://www.kriisiis.fr/11-opportunites-et-14-conseils-prodigues-par-google-pour-tirer-profit-de-google/
  15. http://www.blogdumoderateur.com/google-a-deux-ans-bon-anniversaire/
  16. http://www.stateofdigital.com/google-plus-2014/
  17. http://www.blogdumoderateur.com/etude-partages-google-plus-facebook-2016/
  18. https://www.google.com/+/learnmore/features.html
  19. http://yournetangel.com/video/decouvrez-le-projet-google-plus-en-video/
  20. http://www.youtube.com/watch?v=GUywKEtXX2c
  21. http://google.about.com/od/p/g/Google-plus.htm
  22. http://www.scottbuehler.com/social-media/beginners-guide-google-plus/
  23. http://www.tamento.com/blog-tamento/social-media/maitriser-google-partie-1-les-cercles.html
  24. http://computer.howstuffworks.com/internet/social-networking/networks/google-plus2.htm
  25. http://youtu.be/XkpjZ7oA_Qg
  26. http://www.martinshervington.com/google-hangouts-the-ultimate-guide/
  27. http://mashable.com/2014/02/27/google-updates-hangouts-ios/
  28. http://www.huffingtonpost.com/tim-mcdonald/intro-to-google-hangouts_b_3429669.html
  29. http://google.about.com/od/p/g/Google-plus.htm
  30. http://google.about.com/od/p/g/Google-plus.htm
  31. http://websearch.about.com/od/web20/p/Google-Sparks.htm
  32. http://www.youtube.com/watch?v=vF5RovO5R8w
  33. http://www.arobasenet.com/2013/05/google-plus-en-100-points.html
  34. http://www.emarketinglicious.fr/social-media/google-plus-les-fonctionnalites-inedites-du-nouveau-g-plus
  35. http://www.scottbuehler.com/social-media/beginners-guide-google-plus/
  36. http://ceschod.akendewa.net/2013/google-plus-idees-et-conseils
  37. http://www.pcworld.com/article/240351/four_reasons_you_should_use_google_plus_hangouts_and_huddles.html
  38. http://computer.howstuffworks.com/internet/social-networking/networks/google-plus2.htm
  39. Ralph Roberts (1 janvier 2011), Google Plus First Look : A Tip-Packed, Comprehensive Look At Google+, Packt Publishing Ltd
  40. http://google.about.com/od/p/g/Google-plus.htm
  41. http://google.about.com/od/p/g/Google-plus.htm
  42. http://blog.neocamino.com/google-plus-quel-avenir-peut-on-lire-dans-ses/
  43. http://www.blogdumoderateur.com/impact-de-google-plus-le-referencement/
  44. http://thenextweb.com/socialmedia/2012/03/08/for-the-last-time-lets-all-say-it-together-google-is-not-a-social-network/
  45. http://marketingland.com/google-hits-300-million-active-monthly-in-stream-users-540-million-across-google-63354
  46. http://socialmediatoday.com/stephaniefrasco/1332761/google-plus-overview
  47. http://www.blogdumoderateur.com/10-chiffres-sur-google-plus/
  48. http://timesofindia.indiatimes.com/tech/tech-news/internet/Few-takers-for-Google-Plus-but-Google-not-worried/articleshow/30463494.cms
  49. http://blog.onlinemediadirect.co.uk/google-plus-vs-facebook-statistics-2014/1875/
  50. http://www.blogdumoderateur.com/10-chiffres-sur-google-plus/
  51. http://thenextweb.com/google/2013/10/29/two-years-later-google-growing-540m-active-users-worldwide-1-5b-photos-uploaded/
  52. http://www.ebizmba.com/articles/social-networking-websites
  53. http://www.mediassociaux.fr/2013/10/10/statistiques-sur-les-medias-sociaux-pour-t3-2013/
  54. http://expandedramblings.com/index.php/google-plus-statistics/
  55. http://www.emarketinglicious.fr/social-media/22-statistiques-medias-sociaux-fin-2013
  56. https://risenetworks.org/2013/09/18/facebook-vs-google-whats-the-better-platform/
  57. http://marketingland.com/study-google-will-overtake-facebooks-social-sharing-by-2016-49111
  58. http://www.pcworld.com/article/234825/sss.html
  59. http://www.computerworld.com/s/article/9245701/Why_Facebook_and_Google_are_headed_in_opposite_directions
  60. http://techcrunch.com/2014/01/21/instagram-is-the-fastest-growing-social-site-globally-mobile-devices-rule-over-pcs-for-social-access/]
  61. http://www.foliomag.com/2013/case-study-google-national-geographic#.UybiOoVf9M5
  62. Oberer B., Erkollar, A. 2011. Trends in Social Media Application: The Potential of Google+ for Education Shown in the Example of a Bachelor’s Degree Course on Marketing. Software Engineering, Business Continuity, and Education Communications in Computer and Information Science Volume 257, 2011, pp 569-578
  63. https://plus.google.com/+cadbury/posts
  64. https://www.google.com/+/business/brands/case-study/cadbury.html
  65. https://plus.google.com/+FinancialTimes/posts
  66. http://anderspink.com/portfolio-items/financial-times-google-plus-page/

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard